Les nouveaux enjeux RSE : les achats responsables

 Jusqu’à une époque récente, les citoyens attendaient beaucoup des États pour prendre des mesures d’un point de vue environnemental, social et sociétal. Aujourd’hui, ces derniers prennent conscience que les entreprises ont elles aussi un rôle à jouer en matière de responsabilité vis-à-vis des différents problèmes que l’on connaît aujourd’hui.  La crise que nous traversons a fait émerger de nouveaux clients qui veulent consommer mieux dans le respect de l’environnement 

La demande conditionne à présent l’offre, car les acheteurs sont à la fois acteurs (salariés ou futurs salariés d’entreprises) et clients. Ce pouvoir du consommateur permet d’inciter les entreprises au changement. Ces derniers veulent consommer de manière responsable et par conséquent, les entreprises doivent s’adapter. 

Elles mettent en place des politiques et actions RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) ; elles peuvent avoir un rôle de contre-pouvoir face (aux pouvoirs publics qui perdent) à l’État de plus en plus la confiance des citoyens. Ces personnes qui sont à la fois citoyens et consommateurs peuvent faire résonner leurs revendications via les entreprises. 

Vers un changement des modes de production grâce aux initiatives citoyennes.  

Les modes de consommation changent : plus de traçabilité, plus local, plus de recyclage. Les offres s’adaptent aussi, moins polluantes, avec plus de proximité. Dans la même lignée, l’impact social des achats est devenu un critère décisif avec une attention particulière au respect des droits de L’Homme et des conditions de travail.  Pour répondre au mieux à toutes ces nouvelles exigences et aux nouveaux critères de décisions d’achats, les entreprises mettent en place des politiques RSE afin de créer un cercle vertueux. L’engagement des entreprises répond essentiellement à la charte Global Compact des Nations-Unies.  

Bien que le mouvement soit lancé, aujourd’hui les politiques d’achats responsables ne concernent que 60% des entreprises françaises selon l’Observatoire de la fonction d’achats 2030 de la CNA. Ces politiques ne sont pas encore étendues totalement aux PME et TPE. De nombreux labels voient le jour pour pouvoir accompagner et valoriser les organisations qui font le choix de cette démarche d’achats responsables (exemple de label : Ecovadis).

Même si un long chemin reste à parcourir, les entreprises commencent à modifier leurs comportements afin de contribuer à leur manière à ces différentes avancées.  

  Source : HBR FRANCE