À l’heure où le monde est de plus en plus incertain, il est important de s’avoir s’adapter et ne pas rester sur ses acquis antérieurs. À ce sujet, les personnes dotées d’une intelligence situationnelle sont souvent plus aptes à évoluer rapidement dans cette incertitude. Et si le quotient situationnel était plus important de nos jours pour évoluer dans la sphère professionnelle que le quotient intellectuel ?

Jean Piaget disait « l’intelligence, ça n’est pas ce que l’on sait mais, ce que l’on fait quand on ne sait pas », cette phrase résume la définition de ce qu’est l’intelligence situationnelle. Cette capacité à répondre à un problème lorsque nous n’avons pas la réponse au premier abord.

Plus en détail, c’est la capacité de l’homme à comprendre une situation dans ses différentes dimensions et dans sa complexité pour s’y adapter et apporter une réponse appropriée. La personne qui se démarque par son intelligence situationnelle est souvent considérée comme « chanceuse », ce qui est faux. En effet, c’est une compétence qui s’apprend et qui s’entretien avec les expériences et rencontres que la vie nous laisse sur notre chemin. Il est important d’avoir de la curiosité, de la créativité et de l’intérêt pour le monde qui nous entoure afin de développer cette compétence.

L’intelligence calculée par notre quotient intellectuel est celle qui est le plus souvent mise en avant grâce aux diplômes qu’apporte le système éducatif. « Quels sont vos diplômes ? » est souvent la première question que l’on vous pose lors d’un entretien d’embauche, car le diplôme rassure les employeurs. Cependant, les savoirs d’hier ne sont pas les mêmes que ceux de demain.

L’intelligence ne se mesure pas qu’au quotient intellectuel, mais aussi par le quotient situationnel.

L’intelligence de situation trouve ses origines dans la Grèce antique, elle fut centrale dans la stratégie militaire et la vie politique de l’époque, mais celle-ci a peu à peu disparu à partir du Ve siècle.

Cependant, le sociologue Erving Goffman a effectué les premières analyses situationnelles modernes en prenant l’exemple d’une pièce de théâtre. L’individu peut avoir sa place sur scène seulement s’il comprend les règles de la pièce pour s’adapter et jouer son rôle pleinement. Cette métaphore met en exergue le fait qu’il est important de connaître et s’adapter à l’environnement qui nous entoure pour pouvoir s’adapter, s’investir pleinement et y faire sa place.

Voici les 5 qualités et outils cognitifs pour développer son intelligence situationnelle :

  • Se poser les bonnes questions : Avoir un esprit critique.
  • Avoir du bon sens : L’entretenir grâce à des exercices intellectuels et les expériences qui obligent à sortir du confort quotidien.
  • L’adaptabilité : Être capable de s’adapter à tous types d’environnements afin de pouvoir agir et l’influencer pour en tirer un avantage.
  • L’humilité : Connaitre ses limites et ses points faibles pour ne pas être contre-productif.
  • La mise en réseau : Les connexions et complémentarités pour faire naître une synergie.

En définitif, bien qu’il est important de développer son quotient intellectuel pour réussir, un quotient situationnel développé permettra de se démarquer davantage de ses concurrents.

Source : hbrfrance.fr