Réduire le poids des nouveaux Titans, l’un des enjeux post-Covid.

Les géants du numérique posent des défis sans précédent à notre économie et à notre société. Ce constat n’est pas nouveau. C’est pourquoi le challenge actuel est pour  les institutions publiques d’agir pour tenter d’en minimiser le contrôle. Le poids des nouveaux Titans

Le 3 janvier, en quelques minutes, Apple est devenue la première entreprise au monde à franchir le seuil symbolique des 3 000 milliards de dollars de capitalisation boursière. Alors que le gouvernement américain poursuit Google pour violation des règles antitrust, la Commission européenne poursuit son enquête contre Amazon. Cela, pour abus d’utilisation de la position dominante des autorités judiciaires américaines. Ainsi que le recours à des données personnelles des vendeurs.  

Elle a également décidé d’ouvrir une procédure sur le label Buy Box et Prime. Cela dans le but de vérifier que les activités du géant américain n’enfreignent pas les lois sur la concurrence. Bien avant le déclenchement de la pandémie de Covid19, il était clair que notre monde s’était rendu, plus ou moins consciemment, à de nouvelles puissances technologiques qui rappelaient les “Titans de la mythologie antique”.  

  • De la technologie à la politique Le poids des nouveaux Titans

Leurs noms sont célèbres : Google, Amazon, Meta (anciennement Facebook), Apple, Microsoft, Tesla… Leur but n’est pas de brûler le monde  mais de s’enrichir. Alors qu’autrefois, les entreprises attiraient les  clients, aujourd’hui elles enrôlent  des particuliers avec des données qu’elles monétisent. Les Titans technologiques ont bouleversé nos modèles économiques et sociaux, et changé radicalement  notre rapport au réel. 

Les Titans n’ont pas seulement acquis une puissance financière démesurée. Ils ont transformé en profondeur les conditions d’existence de plusieurs milliards d’individus. Ils ont mis fin à la vie privée, cet espace que l’homme a conquis de haute lutte au cours des siècles précédents, à l’abri des regards. Il ne s’agit pas uniquement de nos navigations sur tel ou tel site marchand. Depuis longtemps scrutées à des fins publicitaires ; les opinions, les lectures, les conversations sur les réseaux, les déplacements font aussi l’objet d’analyses et deviennent sources de revenus.  

C’est ainsi que les Titans technologiques ont investi le champ politique, dont ils ont aboli les codes. 

  • Paradis artificiels et mondes virtuels 

Le travail a totalement changé de visage. Tous ces géants du numérique développent des outils et services, du cloud aux algorithmes intelligents. Ils favorisent le travail à distance. Ils investissent un autre domaine : celui de nos loisirs, nous proposant paradis artificiels et autres mondes virtuels. Plus de 220 millions de personnes ont déjà succombé à Netflix. En janvier 2022, Minecraft, l’un des jeux les plus populaires au monde, propriété de Microsoft, s’est vendu à plus de 230 millions d’exemplaires. Fortnite compte 350 millions de joueurs inscrits et rassemble, au plus haut de ses pics de fréquentation, plus de 12 millions de joueurs connectés simultanément. Quant à l’application vidéo et musicale pour adolescents TikTok, lancée en 2017 par le groupe chinois ByteDance, elle avait déjà atteint, en 2019, plus d’un milliard de téléchargements. Le poids des nouveaux Titans

  • Un pouvoir renforcé mais qu’il est nécessaire d’encadrer Le poids des nouveaux Titans

Jusqu’en mars 2020, la question était de savoir pour combien de temps encore ces Titans resteraient incontestés. De longue date, ils font l’objet de critiques souvent virulentes, mais qui demeurent sans suite. 

Bien que les scientifiques nous aient alertés, la survenue d’une pandémie mondiale ne faisait pas partie des scenarii envisagés. Les seuls virus qui semblaient à craindre étaient de nature informatique. Le Covid-19 nous a pourtant submergés, mettant à l’arrêt les économies mondiales et contraignant les Etats à injecter des milliards pour venir à bout de la pandémie.  

Malgré cela, dès la première vague, et plus encore maintenant, c’est souvent vers les Titans que nous nous sommes tournés pour organiser nos vies confinées.

Les réseaux sociaux nous ont permis de rester en lien avec nos proches et ont été vecteurs d’informations ; Netflix et Youtube nous ont aidés à passer le temps, Google Classroom a fait l’école à la maison, et Zoom a facilité le télétravail. Les Titans pourraient sortir renforcés de la pandémie, et de la crise économique et sociale qu’elle a déclenchée.  

Il est essentiel de faire en sorte qu’ils ne règnent plus en maîtres, et c’est vers cela que commencent à travailler les différents gouvernements du monde. Le poids des nouveaux Titans

Source : HBR